Ducoteimmo nt

Immobilier : Biarritz, la reine de la Côte basque

Biarritz est très célèbre pour ses vagues ainsi que pour le surf. La région possède les plus belles plages et les plus beaux bords de l’Atlantique. D’un autre côté, il y a la chute des prix et de plus en plus d’offre assurant l’activité intense du marché immobilier.

Historique et festival, Biarritz attire beaucoup d’investisseurs. En effet, les visites régulières de l’Impératrice Eugénie et les évènements tels que « La reine des places et la plage du roi », ont beaucoup promu à la réputation de Biarritz immobilier. Avec 4.581 euros le mètre carré, le prix a connu un recul de 2,7% en une année.

Une offre raisonnable et régulière

Il s’agit du principal facteur du dynamisme du marché. Les immobiliers à proximité de la mer et des plages sont les plus visés. Même si le mètre carré vaut 8.000 euros, la clientèle est en abondance. Les intéressés sont surtout formés par des seniors et de préretraités. Ils sont après des habitations avec des terrasses et des parkings dans le quartier de Royan. Dans la partie de Beau Rivage, des habitations pour pêcheurs et les brins bobos intéressent beaucoup les acquéreurs. Il en est de même dans le Sud, à Milady, les ventes ont accru d’après les chiffres de Century 21. Ils s’agissent d’immobilier rénové avec vue sur la mer à 650.000 euros pour une maison de 130 mètres carrés.

Pour Halles, la place Clémenceau et aux environs de l’Hôtel du Palais ; les trois pièces sont les plus convoitées. A Clémenceau, une vente à 320.000 euros a été effectuée si au départ le bien valait 340.000 euros. La décision venait du vendeur lui-même pour favoriser la cohérence dans le marché.

Plus près du golf à Saint-Charles, après une intense discussion, un acheteur et un vendeur sont tombés sur un terrain d’entente pour lequel une maison en pierre a été cédée à 630.000 euros. En effet, il s’agit d’une habitation construite au 18ème siècle dont le prix au départ était de 750.000 euros.

La situation à Anglet

Contrairement à biarritz immo, celui d’Anglet connait un recul plus ou moins considérable pour les zones sécondaires. Une des raisons est le montant des investissements relativement faible comme à Saint-Martin et Lahouze. ne alternative pour les primo-accédants existe, seulement que les offres dans leurs catégories sont rares. Malgré les nouveaux dispositifs mis en place, le quartier de Kléber vit la même situation que les deux précédentes.

La plus simple des options est alors de s’orienter vers l’investissement à Bayonne. En effet, le marché y est plus actif même pour les budgets limités. MeilleursAgents affirme qu’un acheteur peut s’acquérir le mètre carré à 3.649 euros pour toutes les catégories.

Si la plupart quitte le territoire pour se rendre en Espagne ou au Portugal, les avantages fiscaux en sont les raisons. Le premier impact d’un tel déménagement est la réduction des résidences secondaires à 40%, si sa part est actuellement de 70%. Biarritz et Menton connaissent tous des clients qui ont décidé de franchir la frontière. Le débarquement des scandinaves compense la situation qui sont de plus en plus attiré par la beauté de la Côte Basque.

Actualités

  1. 16 Avril 2018Des parcelles à vendre pour votre future maison126 vues
  2. 23 Mars 2018Investir et défiscaliser en résidence de service avec le statut LMNP85 vues
  3. 22 Mars 2018Les avantages méconnus du démembrement de propriété74 vues